Si jeune à 70 ans !

lors de la parade du 17 septembre 2022

Certains peut être ne voient dans « le folklore » breton qu’une aimable distraction pour les touristes… mais non.

Dans les rues d’Auray, Kevrenn Alre et d’autres groupes invités offraient leur belle parade.

70 ans ça se fête.

Et la joie était là. Chez les spectateurs qui retrouvaient après les temps durs de l’épidémie un rien d’insouciance et puis chez les danseurs et les musiciens.

Des jeunes, des vieux, dans une communion pas loin de la transe, ça saute, ça enchaîne, ça bondit, ça se complète et dans une énergie incroyable. Pas l’once d’une vulgarité. Le geste précis. Oui, certains instruments ont des sons étranges, des accents qui nous parlent parfois d’autres régions du Monde… Les percussions n’effraient qu’un temps les enfants.

Les beaux sourires affichés alors qu’on dit les bretons souvent taciturnes. Entre terre et mer, retrouvant les cousins de Quimper et tous ceux du coin, quelque chose me rappelle la force et l’écume des vagues de l’océan.

Et les voici beaux dans leur poésie, beaux quand ils reprennent la langue bretonne, une langue si malmenée, si secouée et qui peine encore aujourd’hui à revenir.

J’ai vu le musicien tentant de s’accorder contre un mur. D’autres cherchant dans un duo la bonne harmonie. Et ces chants et ces mélodies qui ont traversé le temps. Le soin des costumes. Peut-être un rien de sel et de beurre sur les lèvres, l’égale présence des femmes – jamais en retrait- et des hommes… les plus vieux n’étant pas les moins présents.

Alors si dans mon pâle résumé je semble accumuler les poncifs, il y avait dans ce moment, dans cette traversée de la ville par la si bonne armée des musiciens, ce frisson, cette joie qui frise sur l’émotion, cette accélération du cœur, ce sentiment fort et doux d’aimer un pays pour ses paysages et les humains qui le font vivre…

Publié le
Catégorisé comme culture

Par Vincent BRETON

blogueur, partage impressions et réactions, inventeur de chansons, écrit de la poésie, du théâtre, de la fiction...

Vous pouvez laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :