des lettres pour faire des mots

Découvrez l’auteur

Ou en tout cas ce que je veux bien dire de moi dans cette présentation qui n’est pas exhaustive mais vous éclairera un peu…

Quand j’étais petit…

J’ai appris à lire sur les genoux de ma mère et elle m’enseigna aussi des chansons traditionnelles…

Si j’ai aimé l’école, ce fut surtout pour les amitiés.

Au collège, ce fut moins drôle mais le théâtre me sauva !

Vincent Breton Et Sa Mere

La troupe des chemins de Provence

Avec 8 copains et d’autres qui tournaient avec nous, nous allions jouer un peu partout des pièces que j’écrivais pour eux. Ce n’était pas la célébrité mais les salles étaient souvent combles !

De nombreuses et belles rencontres rythmèrent l’adolescence.

Des chansons et de la poésie

J’ai toujours inventé pour moi, ma famille, mes amis, mes amours, des poèmes et des chansons… ça je le fais encore (hélas pour l’entourage qui souffre beaucoup !) Le pire c’est que lorsqu’ils viennent à la maison : ils ne doivent pas seulement goûter mes pâtisseries grossissantes, mais encore écouter mes chansons à la fin du repas !

17 ans !

Bien trop sérieux étais-je à cet âge. Je devins élève-instituteur, renonçais au théâtre pour sécuriser mon parcours. Dans le même temps, j’eus la chance de pourvoir faire de la radio libre dont c’était les débuts. J’animais une à deux émissions par semaine…

Instituteur dans le Sud, je partis vivre à Paris (mon retour à la terre).

J’y poursuivis une carrière d’enseignant, puis de formateur… puis je passai le concours pour devenir inspecteur. Drôle d’idée !

24 maisons

En comptant celles où j’ai vécu petit, j’ai pu vivre dans 24 maisons, au Sud, à Paris, en Bretagne, dans les Hautes-Alpes et maintenant je découvre l’Aveyron…

Ce fut souvent le métier qui me fit bouger, le goût des rencontres et des paysages incroyables dans lesquels j’ai eu et j’ai plus que jamais la chance de vivre.

Aujourd’hui ?

Libre de m’organiser, je veille à ce que ma vie me permette d’agir par choix plutôt que par devoir même s’il y a toujours des contraintes…

Ce que je voudrais, c’est que chaque journée puisse me permettre de vivre les quatre entrées qui suivent :

  • apprendre car j’ai le sentiment d’avoir tant encore à découvrir, explorer, comprendre et c’est un vrai moteur assez excitant…
  • créer parce que j’aime inventer, pas seulement des écrits…
  • transmettre plus dans une logique d’accompagnement et de partage que de transmission verticale… C’est une façon de donner…
  • prendre soin de moi et des humains que je rencontre (dans le respect et l’équilibre). C’est à dire ne pas me soumettre à la torture physique ou psychologique mais chercher ce qui favorise le « bien être »…

Ma petite philosophie personnelle, est de chercher à vivre heureux en poésie, en étant présent à ce que je fais, « dans le flow »… Cela veut dire savoir rester ouvert à la vie et aux autres, tout en restant moi même…

Le site VincentBreton.fr est pour moi une façon de maintenir une activité intellectuelle, mais j’ai d’autres espaces d’apprentissage ou de création.

Je partage ici des découvertes, des réflexions et quelques créations. Comme j’assure la partie rédactionnelle comme la mise en page et la maintenance du site, je dois aussi parfaire et mettre à jour mes compétences dans le domaine du numérique.