À la pointe du Conguel

C’est à Quiberon

L’univers de la presqu’île est plus divers que certains ne le pensent. Il y a la carte postale, les riches maisons, les touristes qui viennent en thalassothérapie… Et puis les saisonniers et les locaux attachés à la presqu’île comme si elle n’était pas reliée au continent. Ne jamais oublier qu’il existe aussi une vraie misère ici.

Lieu de contrastes, la géographie est tour à tour douce ou coupée au scalpel. Sable fin et rochers, ports et vie sauvage à deux pas.

Cette page vous invite du côté de la pointe du Conguel et de la pointe de Goulvars.. des lieux fragiles

à voir en ajoutant le son

Vous entendrez le vent et puis la surprise d’un musicien caché dans les rochers et qui vous donne à entendre sans folklore surfait ce qui subsiste d’une culture encore bien ancrée…. et comme la musique et le paysage sont en symbiose !

Contraste et choc architectural

la petite maison de pêcheur
l’horreur architecturale

Le contraste est saisissant et affligeant d’autant que le voisinage est parlant …

Du côté de la pointe du Goulvars

une piscine interdite…

La force des rochers

comme des animaux préhistoriques que la mer viendra lécher lors des tempêtes

une exposition de sculptures à ciel ouvert

Surprises

Traces

On redira ici que l’idée d’empiler des galets est fort mauvaise pour l’équilibre des plages, qu’un drame peut être aérien même ici et l’on verra aussi les vestiges des fours à goémon …

Espaces à visiter et regarder avec délicatesse toujours…

Publié le
Catégorisé comme photos

Par Vincent Breton

auteur de textes, poésies et chansons, anime le site https://vincentbreton.fr et le site https://numerilibre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :