Auray, - Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

Optimiser…

l'écriveur

Optimiser…

– As-tu pensé à optimiser ton SEO ? me demanda l’ami débonnaire

Je connaissais l’optimisation fiscale, façon détournée et plus ou moins élégante de se soustraire à l’impôt, mais je compris assez vite – car je suis finaud malgré mon âge avancé- qu’on ne parlait pas de ça.

Féru de numérique, je pressentais bien que mon alter ego allait m’initier à quelque nouveau logiciel ou technique mais je dus avouer que je ne connaissais pas trop. Face au spécialiste, il est mieux de faire preuve d’humilité. L’autre t’est en général reconnaissant de le hisser au statut d’expert et il ne te reste qu’à l’écouter en tentant de comprendre.

Le lecteur hautement plus informé que moi, saura vite rétorquer que la SEO (Search Engine Optimization) signifie en français : « Optimisation pour les moteurs de recherche ».
Autrement dit, il faut savoir configurer et positionner son site dans les règles de l’art pour être référencé et connu des moteurs de recherche si l’on veut le voir attirer des lecteurs.

A propos de ce site, je m’agaçais d’ailleurs de ne pouvoir tout traduire de la matrice qui l’organise, il persiste un bouton “read more” en anglais sur les articles présentés à la Une… il faut aller bricoler dans les fichiers du site, ce n’est pas si simple, un caractère qui saute, une virgule ou un espace de trop et ta page se retrouve de guingois.

Le diable se loge dans les détails.

Mais cette affaire de SEO, d’un site bien fichu et qui puisse être correctement référencé et un peu lu, ça chatouille le geek qui est en moi. Un peu modeste et limité, très empirique dans son approche, mais j’en ai bricolé des pages Web…

Alors voilà, j’ai cherché et j’ai installé une extension spéciale et j’ai testé.

Pas mal sur le plan technique me dit l’extension flattant mon orgueil.
Mais tu fais des phrases trop longues et tu emploies des mots trop compliqués !

Marcel Proust aurait été fort mal référencé. Dépasser les vingts mots est indigne. Il faut des connecteurs, beaucoup, parler au présent avec des mots du lexique de base, eux-mêmes pas trop longs…

Tu comprends, sinon le robot ne va pas vouloir t’indexer et tu resteras dans les limbes du net…

Bon, en même temps, mes écrits ne sont pas si géniaux et la recherche de la lumière n’est pas mon ambition première.

Dans son Art Poétique, le père Boileau nous avait déjà balancé : “Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément”

Il s’y est bien pris car on le cite souvent après tout ce temps, se souvenant encore de

Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.

Mais j’ai quand même enlevé l’extension.
Je veux avoir le droit d’employer des mots de trois syllabes. Déjà que je chante des choses bizarres. Et si vous avez lu cela, c’est que vous avez su me trouver…

PS : si vous avez de bonnes idées simples pour améliorer ce site et sa navigation, je suis toujours preneur !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :