riviere

Les ponts passent sur la rivière

Les ponts passent sur la rivière, 
La langue roule son mystère
Le cheval passe la barrière
La barque glisse et dentellière
La rame rythme singulière

Et flic, et flac et glisse l’onde réverbère
Sur la rive de mon sourire, s’ébroue ta crinière
Jument douce qui chavire dans la verte lumière
L’aube attise ton désir, en fait une prière
Je viens à l’eau, au chemin, au moulin
A la maison cachée sous la sève, sous la rosée
Aux herbes mouillées, au rire de ta main
Au sel  et au beurre sur la tranche de pain

J’attends ta cérémonie, petit déjeuner
Ta cérémonie légère et parfumée
Au  café, au miaulement,  tintinnabulement
De la cuillère sur le bol blanc,
Du fer sur la faïence de l’enfance
Et du coton doux du silence
J’ai ma patience
Et mes souvenirs devant

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :