la chatte de Vincent

Il faut vous dire …

Les enfants joyeux,les bavardages autour du feu
Ou bien,
Les chiens remontant à la queue leu leu le canal pour se rafraîchir les pattes
Les insectes grésillant sous la terrasse
Ou bien,
Les menuisiers sifflant et tapant,assemblant les planches sur les façades de la maison d’en face.
Le soleil a tapé très tôt sur les volets, la fraîcheur est fugace
Je me suis levé, tout vibrionne,
Je ne peux pas encore écrire,

Le thé m’attend et le chat qui ronronne s’est assis, royal, sur le clavier

[in – “Rue des Pommiers” – août 2011]

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :