Les gens sont déjà las

Publié le Catégorisé comme journal d'un électeur
Election
"Hand voting drawing, election vintage"/ CC0 1.0

Les gens sont déjà las. Ceux que j’écoute ont envie de souffler, qu’on passe à autre chose. Oui la peur, oui la désillusion se ressent d’avance y compris chez les partisans de l’extrême droite qui voient bien qu’on les mène en bateau. À force les rebondissements du feuilleton finissent par écœurer. Même pas drôle.

Imiter l’extrême droite pour l’éviter ?

Il y en a « au plus haut niveau » qui reprennent d’ignominieuses formulations, des propos bien rances. Ils oublient que les gens « préfèrent » l’original à la copie.
Même pas envie de reprendre ça.

Clarification qu’il disait. Bon sang, faudrait peut-être essayer d’apprendre à ne pas mépriser à coup de raccourcis. Et je me sens méprisé par le Président de la République. Il y a des seconds tours qui vont être très difficiles.

Les télés rament

La peur est palpable chez nombre de journalistes. Certains tentent de s’en prendre « aux extrêmes ». Ah. On ne développe pas beaucoup. On tente de faire du buzz, d’arracher un bon mot…

Campagne à la fois rapide et lente. Mais j’ai lâché les écrans.

Se préserver

C’est pour ça que j’ai fait une chanson ce matin. Comme pour vider mon sac aux émotions. Mais j’ai à peine suivi la campagne… Juste vu mon candidat sur un tracteur.

En voilà un qui saurait être ministre de l’agriculture et bosseur en plus…

Suspense bizarre par temps orageux.

Et si l’on changeait de modèle ?

C’est vrai qu’au delà des programmes plus ou moins faisables, on voit que peut-être il serait intéressant d’interroger nos démarches, la façon d’organiser la vie politique et la responsabilisation des citoyens… ce qui supposerait de leur donner du pouvoir ! de mandater des personnes pour un temps donné, une mission donnée…

Je rêvasse, c’est pas l’heure…

Program 2.svg

Partir ?

S’ils gagnaient, à mon âge, que pourrais-je faire ? Résister oui surement. Partir… mais où ? pour quoi faire ?

En tout cas, je ne renoncerai en aucun cas à ma liberté d’être, d’écrire, dire et chanter ce que je veux. Et si certains ont besoin de soutien, oui…

Je sais, il ne faut pas se torturer l’esprit avant l’heure.

Je n’ai pas décidé ce que je ferai demain. Besoin d’air.

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *