Gratitude

Publié le Catégorisé comme changer de vie Étiqueté
Gratitude

Les unes et les autres ont déjà pris leurs quartiers d’été. Il est difficile d’oser l’insouciance quand l’actualité reste inquiétante. Toute velléité de bonheur peut sembler vite indécente. Savoir faire preuve de gratitude ce n’est pas seulement refuser le cynisme ou la plainte, c’est se laisser simplement traverser des mille joies qu’une journée peut offrir pourvu qu’on ouvre un rien les vannes. Il s’agit d’être dans « le flow » et reconnaissant en sincérité… Ce ne sont pas des petits riens, des détails. Ce sont des morceaux de chance en poésie qui aident à renouer avec son enfant intérieur. Ça ne se refuse pas ! Quelques illustrations…

Les amitiés

Les anciennes au téléphone. Petits galets. On garde le lien, même pour se dire des choses anodines. Puis la joie de découvrir qu’A. que je connais tout juste, croisé au hasard, a repris contact, sans trop savoir, ne sachant pas si son initiative serait bien perçue. Nous avons pu avoir de beaux échanges. Il n’y a rien de plus chouette qu’une personne qui vient vers vous, simplement. On ne sait pas à l’avance, il n’y a rien à se demander, on échange, on se raconte, on se découvre.

Découvrir une nouvelle « bonne » personne, c’est comme découvrir un nouveau continent et ses richesses. L’explorateur ne doit aucunement se comporter en conquérant ou colonisateur, mais il s’agit que la rencontre puisse s’exprimer en attentive délicatesse. L’intuition de la confiance… ce que certains nomment le « feeling ». Avec certains c’est instantané.

Avec V. nous avons trouvé aussi très vite ce ton. Il me questionne parfois avec une acuité et je suis dans ses « pourquoi ? » comme je serais dans ceux d’un enfant.

Les vieux amis pensent vous connaître, il faut parfois les surprendre. Ce que j’aime en tout cas dans la rencontre d’une personne, c’est pouvoir toucher son « enfant intérieur ». Avez-vous remarqué comme les enfants savent nouer des amitiés sincères et fortes en quelques minutes ? Ils le font intuitivement, librement, échangeant autour du jeu…

C’est précieux.

Rocamadour

Rocamadour

Le village magnifique est sous la coupe des marchands du temple. Des curés en longue robe noire tiennent les lieux avec la redoutable énergie du prosélytisme assumé. De jeunes guides montaient l’escalier en chantant des prières. Il m’a fallu faire abstraction de touristes plus prompts à se précipiter dans les magasins de souvenirs qu’admirer les lieux, mais voilà encore une sacré invention humaine !

Maison à Rocamadour au bas de la falaise
Montée à Rocamadour

J’ai ri je l’avoue – vil impie – lisant la plaque de remerciements écrite par une personne dont les prières ont permis de mettre fin à une sinusite chronique. Elle date de Juin 2019. Il ne me serait pas venu à l’idée de prier à ce sujet… « Tu aurais dû prier pour demander la fin de tes acouphènes » me dit un ami… C’est vrai que ce matin, je n’en ai plus ! Mais voilà, toute cette gratitude partout…

Sinusite remerciements

Galou le courageux

Galou à la rivière

Il faisait encore chaud hier soir et si marcher le long de la rivière se fait au plat, pour le vieux Galou, l’effort est réel. Il s’essouffle vite malgré tout. Alors faire deux kilomètres ça le fatigue vite, mais il sait prendre sa part de joie. Il le fait avec courage. L’autre jour dans la montée du chemin derrière la maison, il a su me dire, que c’était trop. Il se fait une raison mais il n’abdique pas. Plus il vieillit plus il est paisible dans les rencontres même avec les autres chiens. Le voilà qui donne des leçons de sagesse et toujours de curiosité, passionné des mille détails et mille senteurs que le trajet soumis à la lenteur lui offre… quel chic chien !

Une petite famille

Je n’aurais pas osé les photographier. Il y avait au bord de l’eau une petite famille. Un jeune père et ses trois enfants. Tous hâlés et se ressemblant avec leurs longs cheveux bruns… Le jeune garçon peut être dans les onze ou douze ans, jouait de l’accordéon et déjà bellement. Il était accompagné à la guitare par son père attentif à le suivre… Les fillettes se trempaient dans la rivière… les écoutant. Avec le soleil couchant, la douceur de l’air, tout cela faisait un tableau où la seule légende que l’on aurait pu écrire était : « image du bonheur ».

Riviere du Lot

Il faut avouer que lieu est paradisiaque, paisible et propice à la joie simple. C’est un lieu qui déshabille de toute colère, qui protège autant qu’il déploie le meilleur des personnes…

Comment devenus grands, les enfants se souviendront-ils de ce moment ? Je sais moi que je ne les oublierai jamais sans pourtant rien savoir d’eux ni de leur histoire… et que j’éprouve de la gratitude d’avoir pu les entendre et les voir, buvant de loin à leur joie.

Premier quartier

Quartier de lune

Comme s’il fallait une ponctuation délicate à la journée, il y eut la lune. C’est encore le premier quartier, on pourrait écrire la lettre p. On croit la connaître, on la redécouvre à chaque fois. Émerveillement renouvelé.

Et là aussi, bien au dessus de la terre et des hommes, la voilà qui signe une lumière paisible et rassurante. La lune, je la vois depuis l’enfance. Elle se laisse depuis toujours admirer, librement… mais personne ne la touche…

Naïveté salvatrice et assumée !

Que les grincheux grognent, que les tristes et les jaloux chouinent… Je n’ai rien pris à personne. La gratitude, c’est accepter de recevoir plutôt que de prendre ce qui vient, se rendre disponible… à la beauté du monde, des personnes, de soi-même, dans le grand tout de la Vie !

Gratitude pour moi même d’avoir su lâcher prise et laisser un moment les inquiétudes mornes. Mais oui.

Je finis d’écrire ce texte, la fenêtre ouverte sur le jardin où des oiseaux jouent à faire du rase mottes au dessus de l’herbe, probablement pour attraper des moucherons dont le destin risque d’être compromis. Des pies jacassent impunément dans les hauts arbres, un chien aboie au loin. Le rosier du fond refleurit dirait-on…

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *