Je sais qui vous êtes !

Publié le Catégorisé comme sur le vif
Gare de Cajarc

Bonjour, bonsoir ! Je sais qui vous êtes !

C’est ce que m’a dit la dame en sortant du supermarché. Elle avait du mal à ouvrir son parapluie. Elle me rappelait un peu la vieille dame de Babar. J’ai de ces références. C’est vrai que la ville n’est pas si grande, mais elle savait déjà la dame, qui je suis et où je vis. Il faut passer le pont. Ça fait pas bien longtemps que j’habite par ici. Même pas besoin de se présenter…

Je me suis demandé si elle savait jusqu’à mon nom …

Moi je ne sais pas…

C’est amusant comme une simple petite remarque vous surprend.

– Je sais qui vous êtes !

Je ne sais pas toujours moi même qui je suis… Elle me dit le lieu où je vis à présent, elle avait vu le chien qui attendait sagement dans l’auto. Un gros chien. Mais ici les gens n’ont pas de prévention contre les chiens. Je ne l’ai pas identifiée comme voisine et pris par surprise, je n’ai pas osé lui dire que je ne savais pas du tout qui elle était, elle, cette gentille dame qui me repérait dans le paysage. L’impression d’être le nouveau de la classe face à son institutrice. L’averse nous sépara. Nous nous reverrons. Bonne journée !

L’anecdote est futile, brève. L’échange ne dura pas très longtemps. Il faut dire que le ciel s’amuse entre deux éclaircies à nous vider des arrosoirs sur la tête.

Mais voilà. On prend place dans le paysage… et cela m’amusa. Vu !

Gare !

la gare de Cajarc
Galou le célèbre chien

Comme je l’avais promis à Galou, nous sommes allés nous balader ensuite du côté de la gare et au bord du Lot.

Elle est jolie cette gare et donnerait bien envie de prendre le train, la rouge micheline et suivre la rivière…

Sauf que peu de temps avant notre arrivée, on a déféré la voie… ce sera une longue promenade pour les vélos et les piétons…

N’empêche…Le vieux Galou fut tout à sa joie à examiner les milliards d’odeurs au bord de l’eau qui coule vivement…

Une journée si rapide

J’esquisse un texte en guise de bilan de l’année. La 2023 ! Je ne sais pas encore si je le mettrai en ligne. « Bilan et perspectives » écrivait-on autrefois dans les rapports d’activité. J’en ai tellement écrit.

Mais je ne suis pas une entreprise… et si je réfléchis aux projets, aux changements, si je ne m’ennuie tellement jamais que les journées passent si vite, je voudrais aussi prendre le temps… ou le repenser… Trouver le bon tempo.

Je patauge à chercher des mélodies, je m’interroge sur ce site, ce blog… maintenant que les petits repères sont posés, qu’il reste juste des détails, des aménagements dans la maison, entre besoin de souffler et impatiences d’explorateur, je suis à ce moment où l’on entre dans un nouveau tome de l’aventure… Alors, quelle suite ?

Prenez soin de vous.

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *