Puisque je te dis !

Publié le Catégorisé comme Quand j'étais petit
fleur de salsifis

Cette semaine, c’est pour les enfants des poèmes ou des histoires du temps jadis, « quand j’étais petit ». Puisque je te dis ! est une expression que l’on entend souvent dire notamment par les grands-parents ou les parents à leurs enfants incrédules…

Et quand j’étais petit, figurez-vous que le mercredi j’allais à l’école et je suis si vieux qu’au début on y allait tous les jours sauf le jeudi et le dimanche… puis on nous a libéré le samedi après-midi (1969) pour que les maîtres puissent aller écouter la conférence de leur inspecteur… puis oui, plus tard, on a échangé le jeudi contre le mercredi (1972)…


Puisque je te dis !

Puisque je te l’dis que le MercrÔdi nous on allait à l’école !
Y veut pas m’croire ma parole !
Et même le samedi !
J’te l’dis !
Tu me crois ?
Tu me crois pas !
Nous c’était le jeudi
Le jeudi du Spirou
Je suis pas fou
Un franc vingt
Dans ma main
Je comptais bien
Jusqu’au centime
J’étais un peu timide
Je donnais mes sous
La libraire était sévère
Un jour elle crut que j’avais volé
Dans la rue, elle m’a rattrapé
Tapé !
Contre le mur
J’ai encore mal
Cinquante ans après
Un peu plus
Je sais
J’avais rien pris
Je ne suis pas un malappris
Ma mère lui a dit
C’est ça les souvenirs d’enfance
On garde tout
Compliments et remontrances
Mais le vieux Spirou
Il est où ?
Le jeudi, on apprenait la poésie
Les copains allaient au caté
Moi j’étais dispensé
Mon copain Robert
Ça lui mettait les nerfs
Il me disait : t’iras en enfer !
Le mercredi on allait à l’école
Tu ne me crois pas ma parole !

Et le soir, je retrouvais François
On jouait dehors ou dans le petit bois
On jouait et puis on avait froid
Chacun chez soi !
C’était comme ça.


le tableau noir de l'école

d’autres poèmes ? voir le menu en haut

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *