L’espace de Sagan

Publié le Catégorisé comme sur le vif
Espace Françoise Sagan

L’espace de Sagan c’est un lieu à Cajarc. Le 14 juin Caroline Loeb nous offrait son spectacle reconnu « Françoise par Sagan ». Un moment de grâce dans cette période un peu troublée que nous vivons. Une délicatesse acidulée.

Bonjour tristesse

Bien que j’habite de l’autre côté du pont, je savais que Cajarc est associé à trois personnalités dans une combinaison un rien surprenante : Coluche, Pompidou et Françoise Sagan.

Des trois, elle est « la fille du pays ». On peut encore passer devant la maison de famille. Elle est enterrée pas très loin d’ici entre son deuxième mari et celle qui l’aima…

En arrivant ici, j’ai relu le premier roman qui la rendit célèbre. Quelle jolie écriture à 17 ans ! Une couleur, un climat avec pourtant une histoire ténue en elle même, mais cette sensation incroyable d’une jeune fille que l’on penserait désabusée alors qu’elle est seulement d’une lucidité incroyable.

Alors, sa grâce flotte encore sur la petite ville et la commune lui a rendu hommage en lui dédiant un espace qui accueille déjà des spectacles…

Loeb affiche du spectacle

Caroline Loeb

L’actrice a su ici dépasser les pièges de l’imitation. On retrouve Françoise Sagan dans un collage d’extraits d’interviews. Seule en scène, avec une économie d’effets, Caroline Loeb s’efface pour mettre en avant les mots.

Nous sommes au théâtre mais elle parvient à nous emmener dans une boucle d’intimité. Ça philosophe mais sans lourdeur, certaines pensées pourraient presque ressembler à ces citations que l’on voit collées dans les réseaux sociaux, mais si on gratte un peu, on découvre une vision humaniste, un amour de la vie qui transcende les étiquettes, les enfermements. Lucide sur elle même, Françoise Sagan ne juge pas les gens. Elle les aime. Elle n’a pas une si haute estime d’elle même et le succès lui pèse.

Caroline Loeb met en avant ce qui n’est rien d’autre qu’une façon de vivre en poésie en se laissant traverser de sensations, quitte à s’étourdir un peu, à prendre des risques avec sa vie, sa santé… Par dessus tout Françoise Sagan s’assume dans ses contradictions.

Était-elle déjà adulte à l’âge d’enfance ou a contrario est-elle toujours restée enfant même adulte ? Clin d’œil à celles et ceux qui évoquent la question de « l’enfant intérieur ».

Oui avec grâce, Caroline Loeb tient seule en scène nous faisant passer du rire à l’émotion. Un spectacle tout en nuances, ce n’est pas rien par les temps qui courent.

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *