Je prépare l’été

Publié le Catégorisé comme sur le vif
la pivoine
"Red peony closeup"/ CC0 1.0

L’été dernier fut en bonne partie consacré à la préparation du déménagement. Pour le prochain, j’ai commencé à regarder notamment du côté des festivals nombreux autour de moi en Occitanie avec un mélange de joie en regardant les belles programmations qui se dessinent, d’impatience c’est vrai, mais aussi malgré moi cette petite touche d’inquiétude… « pourvu qu’il n’y ait pas de catastrophe… »

L’ombre de la pandémie, des attentats et de la guerre

Car mine de rien, il y a cette inquiétude qui fait qu’on hésite à se projeter au delà de plusieurs semaines. J’ai pris une assurance « remboursement » pour certains billets ce que je ne faisais jamais avant.

C’est là qu’on voit à la fois les séquelles de l’affaire du COVID (dont plus personne ne parle vraiment…) mais aussi les inquiétudes liées aux conflits. Le mois de mai sera probablement très dur pour l’Ukraine et l’on se demande si l’ambiance ne risque pas de s’alourdir encore au Moyen-Orient.

Il y a la crainte sourde que les jeux olympiques ne soient le lieu d’un attentat. Les menaces sont sérieuses. L’ambiance est menaçante.

Alors oser s’organiser des amusements peut sembler inconscient, ambitieux ou même un rien égoïste, pourtant il faut dépasser cette aversion et avancer…

Musiques !

Cajarc, Millau, Cahors ou Rocamadour… tout autour de moi les lieux ne vont pas manquer avec leurs festivals célèbres…

Plus que jamais j’ai besoin de musiques vivantes. Rien n’est plus beau que des musiciens en scène.

Je commencerai cette année de proche en proche. J’investis les lieux… J’aurai la chance d’avoir le temps.

J’ai vu qu’il y a du théâtre pas loin et même de la danse…

Je regrette juste que les calendriers n’aient pas toujours été étalés… Je verrai si je fais un saut du côté de Barjac où ça chante…

Improvisation

Entre imprévoyance et programmation trop figée, je veux en tout cas laisser aussi la place à l’improvisation, à la possibilité de m’attarder si cela me plait ici, glisser ailleurs dans le cas contraire, butiner…

Explorations

En hiver comme en été, je veux poursuivre mes explorations… Le Rouergue, le Quercy, l’Aubrac… tout un pays s’ouvre. Même si j’étais passé « en touriste », je mesure aujourd’hui à quel point ces lieux que je découvre entre Aveyron, Lot et Tarn notamment, sont riches d’Histoire et de poésie, territoires à part et terriblement attachants… Territoires encore plutôt bien préservés. Passant soit attentif à ne pas laisser de traces !

Belcastel

Plus d’une fois il m’arrive d’être saisi aux tripes par la grâce d’un paysage… même aller faire ses courses est un bonheur inépuisable…

C’est une chance, c’est un luxe et je n’ai qu’un seul regret c’est de n’être pas venu plus tôt…

En avant les beaux jours !

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *