Auray, Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

L’admirable famille de Sasha

l'écriveur

L’admirable famille de Sasha

ciel

Un documentaire sensible et bienveillant

Vous avez jusqu’au 30 janvier pour voir l’admirable documentaire “Petite fille” réalisé par Sébastien Lifshitz pour Arte et qui évoque les difficultés de Sasha à se faire reconnaître comme petite fille.

Il traite avec pudeur, délicatesse et bienveillance la délicate question de la dysphorie de genre.

C’est un film que tout le monde devrait voir, tout parent, tout enseignant…

Rien de scabreux dans l’évocation, mais juste l’importance de la révélation de l’intime y compris chez un enfant. Il ne s’agit pas sur un tel sujet d’être “pour” ou “contre” mais d’accompagner.

Sans vouloir idéaliser, ce que ne fait pas notamment la maman de l’enfant, Karine, qui s’interroge sans fard, ce que donne à voir ce film, au delà du thème, c’est une famille qui s’aime.

Une famille qui s’aime et fait corps.

De l’acceptation “naturelle” du père qui aime inconditionnellement son enfant, à la bienveillante protection des frangins, c’est la capacité de la mère à dépasser les questions et les souffrances pour relier tous ses enfants et leur parler avec justesse et naturel qui ne peut que toucher.

Ce ne sont pas des “bourgeois”, pas des gens qui théorisent, mais ils vivent et ressentent. Karine agit avec une résolution douce, sans masquer ses inquiétudes, en disant les choses mais en montrant à son enfant sa détermination.

Et pourtant on les a menacé de signalement !

Les plus durs avec cette famille aimante, ces parents attentifs et présents, ont été les éducateurs et les enseignants. Le constat est terrible. On comprend les craintes de mal faire. Mais, la tentation du jugement normatif envahit souvent des professionnels qui se trompent de sphère. Les principes, les normes, les “demandes de preuve” peuvent faire des ravages. Ainsi était-ce pour se protéger eux ou protéger l’enfant qu’ils ont pu menacer d’une “demande de signalement” ?
C’est cela l’oppression.

Un film optimiste et rassurant

Ce n’est pas si fréquent, dans notre monde secoué, violent et perturbé, lorsque le générique de fin se déroulait, je me suis levé rasséréné. Quelle chouette famille ! Quelles belles personnes ! Formidable maman, extraordinaire Sasha qui s’affirme non sans douleur, mais avec une grâce absolue. Famille aimante, sensible et poétique, jolie petite tribu chaleureuse, vivante et aimante ! Comme on aimerait pouvoir leur dire merci et bravo, leur envoyer un signal chaleureux.

Leur façon d’être vaut mille leçons et démonstrations. Alors oui, je vous admire !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :