Salvagnac-Cajarc – le village

Publié le Catégorisé comme explorations
Salavgnac Cajarc

Salvagnac-Cajarc, c’est la commune où je vis depuis quelques mois. Son territoire est étendu sur plus de 23 km² pour moins de 400 habitants. Auray en Bretagne d’où je viens en fait tenir plus de 14000 sur 6,91 km²… Ici les surprises ne manquent pas. Le village, en tant que tel, j’y passe chaque jour sans forcément m’y arrêter car j’habite un hameau plus proche encore de la rivière. Village à la lisière de la frontière entre deux départements, il en tire certainement des particularités. Fragile, c’est aussi un lieu poétique par son histoire, sa géographie et la douceur qu’il révèle…

Sur la frontière

Vivre ici, c’est sans cesse être partagé entre le Lot et l’Aveyron. Cajarc est le pôle d’attraction local. Les commerces, les écoles, la Poste… on est vite aimanté. Depuis la maison d’ailleurs le vieux village et Cajarc sont quasi à équidistance…

On est attiré tout à tour par Figeac ou Villefranche de Rouergue selon ses besoins. La commune fait partie du regroupement de communes du Grand-Figeac dans le Lot, mais on vote en Aveyron. J’aime bien cette idée d’être d’un peu des deux départements… Cela pointe évidemment les limites des frontières administratives…

Le Lot est la frontière, la vallée un marqueur fort des lieux. Le barrage hydroélectrique dont la construction a débuté pendant la seconde guerre mondiale est accessible depuis Salvagnac-Cajarc.

C’est la dernière commune où les gros camions devront faire demi tour s’ils sont trop lourds pour affronter le pont métallique à voie unique qui mène à Cajarc.

Vous aurez goûté les joies de la descente si vous venez côté Villefranche ou Saujac ou la traversée si vous venez de Cajarc avec la sensation forte d’arriver dans une sorte de lieu « à part »…

Le château

Et très vite votre regard sera attiré par le château. Il doit dater du XIIIe siècle. Ce qui est plaisant c’est de pouvoir le contempler de plusieurs points de vue… du bas, d’en haut, par les rues…

Un village fragile

On perçoit aussi la fragilité des lieux… Les constructions peuvent être anciennes et difficiles à entretenir, les pluies peuvent faire des ravages…

Depuis le hameau où je vis, on peut rejoindre le village par des chemins et des sentiers. Côté vallée, au pied du château des maisons parfois importantes avec de grands jardins ont été bâties…

à suivre !

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *