Auray, - Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

Retrouvailles de Graeme Allwright

sans honte ni orgueil

Retrouvailles de Graeme Allwright

C’était hier dimanche. La nouvelle est tombée comme ça. Et c’est curieux parce que je pensais tellement à lui sourdement depuis quelques semaines, en me souvenant de tout ce que je lui dois et du temps où sur le grand lit, nous le chantions avec ma mère.
Cet homme là c’est l’humain d’abord. La reliance, l’amitié et la paix. La belle tolérance et la simplicité du gars qui va pieds nus, sans se renier, par le vaste Monde regarder et goûter la poésie comme on admire les étoiles…
Je peux pas vous dire la tristesse. Parce ce qu’avec lui le petit garçon qui pleure aujourd’hui c’était celui qui chantait hier, l’adolescent qui rêvait et l’homme qui espère toujours.
Alors, j’ai osé, pardon et voici ma modeste version des « Retrouvailles » dont il est l’auteur et tellement chantées…
Merci Graeme !

2 réponses

  1. Gayet dit :

    Bonjour Vincent, merci pour cette très belle interprétation. Nous sommes nombreux a avoir accusé le coup dimanche et la peine est d’autant plus grande que les médias n’ont quasiment pas relayé l’information. D’accord, Graeme était très discret, bien éloigné du show-biz mais l’ignorer à ce point, c’est juste désespérant. Charge à nous, son public, de publier de belles reprises comme celle-ci, c’est le plus bel hommage que nous pouvons, que nous devons lui rendre. Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :