émile zola

Zola, inventeur du premier réseau social !

Miette et Silvère

Dans « la Fortune des Rougon », au-delà de la trame sociale et familiale, il y a la rencontre entre Silvère et Miette.

Il a 15 ans, elle en a 11, elle est « fille de galérien », moquée à ce titre et travaille comme une paysanne, lui a été recueilli par sa grand-mère et travaille pour un charron.

C’est une camaraderie naissante qui n’ose pas encore se parler d’amour et la rencontre des deux jeunes gens est difficile, le cousin de la jeune fille exerçant sur elle pression et surveillance.

Émile Zola a inventé pour les deux enfants un merveilleux subterfuge leur permettant de se rencontrer chaque matin à l’insu de tous.

Le puits

Alors qu’un mur sépare les deux propriétés où ils vivent, un puits mitoyen est partagé de chaque côté de celui-ci.

Le hasard a permis que Miette et Silvère découvrent un matin chacun le reflet de l’autre dans l’eau du puits.

Et les voici qui se rencontrent grâce au reflet et à l’écran de l’eau, qui réalisent qu’ils peuvent se parler et s’entendre d’une voix un peu assourdie.
La joie de se retrouver, la tristesse d’avoir à se séparer, la crainte d’avoir à troubler l’eau en remontant le seau.

« Ils n’avaient aucun désir de se voir face à face, cela leur semblait bien plus amusant, de prendre un puits pour miroir et de confier à son écho leur bonjour matinal ».

Ils entendent parfois des bruits mystérieux dans la profondeur du puits. Miette joue à déformer son visage en secouant l’eau…


Le besoin de réalité prendra le dessus et le puits ensuite « ne leur servit plus qu’à s’avertir des obstacles imprévus » à leurs rendez-vous.
D’autres pages ensuite laissent Zola s’exprimer avec tendresse et délicatesse tout en osant exprimer les sensations, les odeurs… La lecture à l’époque de telles pages devait en troubler plus d’un.


L’histoire de ce jeune couple finira mal mais cette idée du puits est à mes yeux non seulement une des plus belles inventions de la littérature mais à lire ce passage aujourd’hui , on ne peut que penser à la préfiguration du cinéma et même mieux encore …

Zola le précurseur !

Avec son puits, Zola a inventé le premier réseau social, l’ancêtre du WhatsApp ou du Skype.
Il y a même la préfiguration de ces petits logiciels idiots qui jouent à déformer les visages.


Nous n’avons rien inventé !

Laisser un commentaire

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :