oule

Les poèmes de la Rue des pommiers

Le site vous propose de retrouver quelques poèmes écrits dans les Hautes-Alpes entre 2011 et 2015.

Des paysages inspirants

Traçant une diagonale de la Bretagne au Sud-Est, nous avions rejoint le sud des Hautes-Alpes. Ce sont deux extrémités du pays de France assez singulières pour se sentir presque autonomes. De ces deux bouts là, à l’intensité des paysages, s’ajoute le même goût de la liberté. Une fierté qui frise l’insolence.

Imaginez une maison au pied de la montagne de l’Oule. C’est la vallée du Buëch lequel peut s’énerver au printemps. Ce n’est pas encore la haute montagne mais on peut se laisser très vite surprendre par la neige.

Paysages d’eau, de pierres, ouverts à la lumière. Il s’y mêle des odeurs de troupeaux, de sauge ou de romarin, le glissement furtif des lézards, le cri d’un loup. Dans la même journée l’hiver peut vous piquer et le soleil vous éblouir.

Le climat y est parfois rude. Les sens peuvent s’énerver surtout lorsque le vent s’éboule, mais la générosité n’est jamais loin. Il y a peu de riches. L’appétit de l’autre y est souvent intense. Mais on ne réduit personne à son paysage. Le Dévoluy à deux pas garde bien ses secrets. Les enfants des écoles y sont brillants et rapides sur leurs skis. Ils n’ont peur ni du froid ni des loups. Tenaces.

Chaque vallée trace son sillon et fait son petit monde. Des hameaux sont des bouts du monde et comme autant de paradis secrets. L’étranger, on le regarde un peu en dessous. Puis on l’adopte.

Influences

Mais si les paysages forcément, l’ambiance du climat et des hommes influencent, c’est surtout ces moments rendus possibles pour l’écriture qui caractérisent les textes de “Rue des pommiers”.

La rue des pommiers, c’était à peine une rue et il n’y avait pas de pommiers.

Mais une pièce fraîche pour y écrire même en été.

Alors, il y a dans ces poèmes de l’eau, de la neige, des galets, des orages, des animaux, mais en écho aussi la vie du Monde et les soubresauts de ce Monde et les thèmes intemporels se dessinent.

L’index des poèmes

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :