Oblique

L’oblique impensé d’un cliquetis 
La mémoire menottée à la fourrure des douleurs 
Cette souffrance familière qui ronge les os 
Vidé du sang de l’espérance 
La musique a fui dans l’escalier du vide
Un avion gronde en labourant le ciel 
Publié le
Catégorisé comme poésie

Par Vincent Breton

auteur de textes, poésies et chansons, anime le site https://vincentbreton.fr et le site https://numerilibre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :