Coucher de soleil à Plouhinec

C’était au début du mois de novembre, près du village de Plouhinec dans le Morbihan. Il était aux alentours de dix-sept heures.

Vous pouvez être familier d’un lieu et le redécouvrir. Le moment du coucher de soleil appartient à ces lieux communs. Parfois on se contente de regarder le paysage comme une carte postale. Les vidéos et photos qui suivent ne vous donneront qu’une faible idée de l’intensité de ce que l’on peut ressentir.

Alors, celui qui passe par là, ne peut ressentir qu’un sentiment immense de gratitude et de paix pour la chance d’avoir vécu ce moment. Même le chien ressentait la force de la beauté mystique du paysage…

Plage immense, de sable… plage vide de monde.

Il y avait ce nuage comme une sorte de vaisseau calme flottant au dessus de l’océan. J’ai en souvenir un roman d’anticipation, lu petit, qui racontait comment un nuage cachait un vaisseau habité et ses passagers aux yeux du monde…

Si le chien retrouvait le goût du jeu dans le sable, il y avait cet art incroyable de la nature composant ses lignes entre le ciel, l’eau et le sable… Rien de plus équilibré dans le tableau entre les lignes, la lumière, les nuances de couleurs…

En montant un peu plus haut sur la dune, on ne pouvait qu’être saisi de vertige devant cet espace à la fois immense et protecteur.

C’est la lumière, le chant des vagues… tout ce qui peut ainsi s’exprimer dans une sorte de simplicité banale et pourtant hautement mystique et magique. On peut au bruit des vagues ajouter l’odeur de la mer, celle du sable mouillé…

Et tout cela procure un mélange d’émotion et de paix. Il faut savoir alors s’abandonner au paysage, s’offrir à lui, s’y laisser fondre de douceur. Il n’est pas impossible qu’on se laisse aller à pleurer devant tant de beauté. Aucune niaiserie. C’est juste de la beauté à l’état pur. Personne ne vous voit. Vous êtes en symbiose dans ce moment incroyable de bonheur à la dimension spirituelle où il s’agit seulement d’oser ressentir sans pour une fois, chercher à expliquer…

Publié le
Catégorisé comme photos

Par Vincent Breton

Après avoir travaillé longtemps dans l'Éducation nationale, Vincent Breton anime le site "L'écriveur" https://vincentbreton.fr et le site Numérilibre https://numérilibre.fr (site de celles et ceux qui s'intéressent au logiciel libre)

1 commentaire

Laisser un commentaire