Auray, - Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

Les loups

sans honte ni orgueil

Les loups

« Les hommes avaient perdu le goût de vivre et se foutaient de tout … » chantait le ténébreux Reggiani .

Peut-être que c’est maintenant. Toute cette défiance, cette condescendance… cette mauvaise foi en fiel partagé partout.

Il fait soleil mais le climat avant l’élection est fort maussade.

Disputes mais jamais sur les vrais sujets.

Peurs, rancœurs, amertume… difficile d’être optimiste sauf du côté de l’extrême droite qui la joue facile et voudrait nous faire oublier la paix et cette chance de la paix… et nous désigne des coupables… petit jeu connu dont on sait d’avance que jamais nulle part il n’a rien apporté de bon.

En se prétendant le rempart contre la haine alors qu’il l’alimente dans un jeu dangereux, jouant avec le feu, le parti présidentiel continue de nous noyer « en même temps » avec sa vision fort convenue d’une économie soumise à la doxa libérale et une moraline qui ne sait pas s’incarner en valeurs agissantes. Ou alors juste pour faire payer deux fois les faibles en trouvant des excuses aux riches. La condescendance des biens nés qui s’auto-persuadent d’avoir tout compris avant les autres… ce côté premier de la classe qui se la ramène avec son petit égo nourri par sa maman l’encourageant dans cette posture, ce côté hâbleur, un rien provocateur qui balance des formules choc pour épater la galerie… un peu comme un gamin ose un gros mot…

On pouffe. Mais les matraques tombent sec dans les manifestations.

Rien ne saurait réjouir, ni chez les héritiers nimbés de haine qui continuent à patauger sans vergogne au sein du cloaque néofasciste, pas plus les rodomontades du colérique professeur et de ses affidés… ni non plus les minauderies de celles et ceux qui par leurs renoncements successifs nous ont mis dans ce qu’il faut bien décrire comme un joli merdier … ha ! la sociale médiocratie…

Pas un pour donner vraiment envie de….

Et pourtant l’Europe ! L’idée d’une belle Europe unie, une Europe de culture, de connaissances partagées, d’émancipation, d’attention et de Solidarité, du mieux disant social, ça aurait de la gueule… Mais comme un fruit pourri contamine les autres, l’extrême droite a bien salopé le climat. Et elle peut s’en réjouir, c’est son but.

Alors seule la priorité qui commande ce n’est même plus l’activité, l’emploi… c’est la préservation, l’urgente nécessité de sauver les meubles et surtout les habitants de la planète qui en tant qu’espèces partageant le même hébergement que nous n’ont rien demandé…

Dans moins de dix ans certaines races d’éléphants rejoindront les mammouths dans notre imaginaire…

Mais ça chipote encore dans les consciences. Jeu de mijaurées et de chochottes qui voudraient soigner le cancer en faisant du tri sélectif.

Les règles du jeu, va falloir les changer un peu vite. Suffira pas de crier au loup et fermer portes et fenêtres. Bien au contraire ! Il y a risque que ça secoue autrement le petit confort…

Il y a donc une sale ambiance et je n’aimerais pas avoir 17 ans et tout cet avenir d’inquiétude devant… Ou alors si, j’aimerais avoir 17 ans et pouvoir dire, on efface tout et on recommence ! ou, ne comptez pas sur moi pour cocher gentiment la case du bon garçon sage… et alors sac à dos je partirais par les routes du vaste Monde pour le découvrir et chanter !

Avec tout ça, j’apprends que ma santé se dégrade, qu’il va peut être falloir aussi renoncer à bien des choses et pourtant je n’ai pas en réalité à me plaindre, non, pas se plaindre, regarde ce peuple humain d’affamés qu’un seul décret un rien courageux pourrait nourrir !

Mais dimanche j’irai voter les amis. Pour le climat, la planète, un peu pour nous quand même !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :