Les caresses – ma mère !

mamere
Ma mère !
© Vincent Breton – 2022.

Note

Méfiez-vous des chansons autobiographiques. Elles sont faites de clés et de clins d’œil ! Mais c’est bien vrai et nul reproche ici, que ma mère n’était pas faite pour avoir des mômes.

Combien de femmes se sont ainsi pourri la vie à ligoter leur destin pour rester conforme ? Comme le chantait Boris Vian… “Vous mariez pas les filles !”

Ma mère n’était pas folle de caresses ,
Ce n’est point qu’elle ne nous aimait pas
Ce n’est pas qu’elle nous aimait point
Mais elle appréciait les mômes, de loin !

Elle préférait tous ses bouquins
Et son tabac américain
Et la vraie vie et ses amis.
Elle était faite pour la philosophie !
Pas pour donner le sein
Ni pour torcher le cul sale des gamins

Il faut dire que c’est pas marrant d’être mère
On se sacrifie
On se met la tête à l’envers
Puis un matin
Plus rien
Ils sont partis sur le chemin,
On vaut plus rien pour ces vauriens

Ma mère n’était pas folle de caresses,
Ou elle préférait plutôt, celles de son ami Bruno
Mon père au visage blet la tapait trop
Elle le mit à la porte et il recommença
Sur d’autres dames et il trépassa
Le jour où ma grand-mère
Sortit son revolver

Ma mère n’était pas folle de caresses
Mais ensemble on discutait bien
De tout ce qui est mal, de tout ce qui est bien
De ce qui est normal et de ce qui l’est moins

Ma mère n’était pas bourgeoise
Elle était souvent narquoise
Et n’avait pour les rupins
Que le mépris un peu chagrin

Des femmes qui savent la solitude
Et qui en font une habitude
Pour elle aussi la vie fut rude

Ma mère n’était pas folle de caresses
J’allais trouver les miennes ailleurs
Ce fut une belle aventure
Sous les mains douces de mon Arthur !

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :