L’auteur du site

Comment se présenter ?

Dans les sites sérieux, les auteurs sont souvent présentés à la troisième personne du singulier, ils se montrent sous leur meilleur jour avec une jolie photographie où ils apparaissent bien peignés, et sourient dans leur joli costume.

De préférence, ils se montrent dynamiques, enthousiastes et compétents…

Ils parlent un peu de leur vie privée… rarement de leurs bobos… et encore moins de leurs défauts…

Plions-nous donc à cet exercice…

c’est pas moi

Il paraît qu’il faut absolument montrer sa tête pour incarner un site. Pour qui déteste être photographié, voici mon sacrifice.

Une biographie sommaire pour quelques repères.

Pour faire sérieux, elle sera à la troisième personne…

  • Vincent Breton est né à Paris à la fin de l’année 1961.
  • Il fut élevé par sa mère, intellectuelle et libertaire. Elle lui apprit des chansons traditionnelles, lui fit découvrir la poésie et lui permit d’accéder très tôt à la bibliothèque familiale.
  • Il apprit à lire à l’âge de quatre ans.
  • Scolarité près de Paris, puis dans le Sud de la France
  • Inventa sa première chanson à l’âge de huit ans
  • Vers l’âge de dix ans, il reçut ce Georges Brassens 10. Le meilleur. Il le possède et l’écoute toujours.
    Ce cadeau d’un oncle d’Amérique (une crème d’homme un peu inquiet de voir qu’un enfant voulait absolument ce disque) fut certainement déterminant pour son éducation musicale et poétique.
  • Le collège fut un moment difficile mais dès la classe de cinquième, Vincent forma une petite troupe de théâtre avec huit amis. Il écrivit des pièces pour eux qu’ils jouaient un peu partout en Haute-Provence dans des maisons de jeunes, des salles de fêtes, des salles de collège ou lycée… Le public des villages était souvent nombreux et enthousiaste à une époque où l’on s’ennuyait beaucoup à la campagne…
  • à l’âge de 17 ans, le directeur d’une petite troupe de théâtre locale, l’invita à le rencontrer afin de lui proposer de le former à la scène après le baccalauréat.
  • devant gagner sa vie, il prépara le concours d’entrée à l’école normale d’instituteurs.
  • il abandonna le théâtre pour ses études mais découvrit les débuts de la radio libre. Vincent y anima chaque semaine plusieurs émissions dont l’une consacrée à la poésie et à la chanson « différente » qu’il appréciait déjà beaucoup. On y passait du Jacques Bertin, du Colette Magny, du Ferré, du Ribeiro…
  • devenu instituteur, il exerça quelques années dans le Sud avant de s’installer à Paris pour de longues années. Il devint formateur.
  • Vincent Breton découvrit Internet et anima l’un des premiers sites coopératifs pour les enseignants débutants, « Prepaclasse« . Ce site connut une certaine renommée dans le milieu enseignant.
  • Parallèlement il écrivait toujours des chansons, de la poésie, des articles ou même par exemple une dramatique diffusée par Radio France. Mais le temps professionnel laissait peu de place à l’écriture ou à la production artistique.
  • Après un temps passé dans une grande mutuelle d’enseignants, Vincent Breton enseigna dans une zone sensible auprès d’élèves en lourde difficulté. Il y découvrit le quart monde. Devenu inspecteur il exerça à Paris, dans le Sud de la France et en Bretagne.
  • En désaccord avec la politique menée par le ministre Blanquer qu’il tient pour l’un des pires ministres de l’Éducation, il décida d’anticiper son départ à la retraite.

Il consacre aujourd’hui son temps à ses proches et à l’écriture avant de partir peut-être vers de nouveaux horizons…

Vincent Breton

  • Sites actuels :
    • VincentBreton.fr consacré aux chansons, à la poésie, avec des photos et parfois d’autres textes…