Laisse le couteau

Publié le Catégorisé comme Chansons
Mur

Une chanson longue créée en juin 2023. Si l’actualité peut parfois influencer, il ne faudrait pas pour autant faire en faire une lecture au premier degré… Laisse le couteau. Il le faut.

à écouter

©Vincent Breton

le texte

Ce qui crisse
Ce qui bruisse
Ce qui vibre
Mon cœur

Ce qui perce
Ce qui presse
Ce qui stresse
Ma peur

Des hélices
Des élytres
Des bélîtres
Ma sueur

Des insectes se cognent et saignent
À la vitre obscène de la mémoire
Je ne suis pas pusillanime
Mon couteau sur l’armoire
Attend

Comme la pomme dans l’assiette
Attend

Ce qui tranche
Ce n’est pas le couteau
Ce sont les mots sous la peau 

Attends ! 

Ils ne lisent pas plus loin que leur infortune limpide
Ils mégotent avec l’insecticide
Ils font des génocides domestiques

Puis, ils toussent
En douce 
Dans des chambres hermétiques 
Sous leur moustiquaire désinfectée 

Les assassins au gaz mortel pathétiques 
Bellâtres masqués d’uniformes hypothétiques
Soldats de la maréchaussée amourachés de vitriol
Ils tirent , puis ils extraient de la bagnole
Des cadavres d’enfants martelés d’immondices
Injuriés d’anathèmes
Nimbés de pauvreté

Ça tire à bout portant 
Les insectes et les enfants
Qu’on a pris dans la lumière 
Des phares énormes
Des hommes dans ce capharnaüm 
Des soldats épileptiques
Des miliciens archaïques 
Des ministres gonorrhéiques
Contaminent l’espoir

Jour après jour,
Repose ce couteau !

Ça bavasse à la téloche
Ça conspue, ça dénonce
Ça sermonne, ça renonce
Ça s’amnistie fantoche

Repose ce couteau

Nous irons marcher dans le grand silence 
Nous irons renouer l’enfance 
Nous relierons les coïncidences

Tu le sais bien
Il faudrait qu’il pleuve
Il faudrait qu’elles pleurent
Juste assez pour nous laver
Juste assez pour nous lever

Redis ce mot
Ils n’auront pas ma dignité,
Redis le pour voir
Debout, dents serrées,
Ils n’auront pas
Tu te souviens 
Qui tu étais
Ils n’auront pas

Mon petit garçon mort une balle entre les yeux 
Mon enfant doux, mon enfant fou, 
Tu te brûlais à tes jeux 
Dans des citadelles énervées 
Dans tes cachettes insensées

Les avalanches de médisance, 
Les feux dans la nuit, les errances 

Laisse le couteau pour la pomme

Sois un fils, sois un homme
Sois la somme de tous les hommes
Un peuple fraternel et consolateur
Fais chant de ta douleur 

Laisse le couteau
rose
Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *