La haie longue : 1 km

Publié le Catégorisé comme Chansons
souvenirs
"Leaf Pattern" by Free Nature Stock/ CC0 1.0

La haie longue : 1 km c’est un poème de René-Guy Cadou. Vous savez combien j’admire ce poète. Il avait son Hélène, mais il avait aussi son Michel. Michel Manoll était son ami. Et j’ai découvert que ce dernier avait été le condisciple d’Adrian Miatlev… J’avais eu le bonheur d’échanger avec sa petite fille je crois… le monde est petit et tient par le fil de la poésie. Comme je l’avais fait avec Miatlev, j’ai osé chanter ce poème de Cadou.

La haie longue

Le Wiki-Anjou nous dit : Entre Rochefort et Chalonnes, La Haie-Longue est le point culminant de la Corniche Angevine à une altitude d’une centaine de mètres au dessus de la vallée. Illustré par une table d’orientation datant de 1924, le site offre une vue unique au visiteur pour contempler la vallée de la Loire. En contrebas, après port Paty, la prairie de la Grand’ Prée fut le témoin des débuts de l’aviation. La Haie-Longue, située à flanc de coteau, est un ancien hameau de mineurs qui appartient à la commune de Saint-Aubin-de-Luigné. Au XIXe siècle, la concession houillère de Layon-et-Loire y a son centre. Ce village classé possède quelques beaux logis et une vue remarquable sur le Louet et la Loire. Le poète René Guy Cadou, qui participa à l’École de Rochefort au milieu du XXe siècle, en fit un hymne à l’amitié dans son texte La Haie Longue : 1 km

Extrait

Toi dont la jambe traîne un peu comme une brume
D’été et comme si la douleur te tirait
Lentement vers la terre ô compagnon que j’ai
Choisi pour les yeux, enfin voici que s’allume

Toute ma vie et que je vois l’éternité
Pareille à ce pays mouvant où tu t’enfonces
Avec ta jambe un peu trop lasse dans l’été
Sous les sourcils trop bleus de la nuit qui se froncent
... ( je ne m'autorise pas à citer le texte in extenso, achetez le livre !)

Hélène ou le règne végétal
Pierre Seghers éditeur, 1951


En chanson ?

Il faut oser… et pour chanter un tel texte, juste se laisser porter par l’incroyable musique des mots et ce paysage qui se déroule soudain mieux qu’en cinémascope. L’amitié ! « Ils marchent près de nous les amis de haut bord ! »

Quoi de plus beau que cette amitié qui se montre dans sa fragilité, son aimante patience, ce chant délicat qui sait l’autre jusqu’au fond de son verre.

logo du site
Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *