Fin de juin

Publié le Catégorisé comme informations
un lézard sur le mur de la maison

Fin de juin. Certains vont prendre leurs quartiers d’été. Difficile d’aborder la période avec insouciance. L’inquiétude pourrait nous tarauder.Quoi qu’il en soit nous aurons plus que jamais besoin de poésie, de créativité… et d’oser des projets !

38 nouveaux articles ont été publiés en juin sur ce site qui en comporte aujourd’hui 444 sans compter les 17 pages de présentation. Pour vous aider à mieux naviguer, le menu a été revu ainsi que l’ergonomie de certaines pages.

Au revoir Vadim !

Improvisé de semaine en semaine, le feuilleton Chemins vous a permis de faire la découverte de Vadim, ses treize ans, sa sensibilité à fleur de peau au moment où après la mort de son père, tortionnaire domestique, il se retrouve hébergé par ses grands parents. Ceux-là vont se révéler accueillants et bienveillants. Chemins, c’est aussi la rencontre de personnages au carrefour de l’enfance et de l’adolescence, la naissance des premiers sentiments amoureux…

L’intégrale des épisodes est disponible en trois formats lisibles sur ordinateur, liseuse, smartphone ou tablette en cliquant sur le livre.

Le journal d’un électeur

La période étant ce qu’elle est, la rubrique politique accueille le journal d’un électeur où je note impressions et réactions personnelles. Puisque c’est la trêve électorale, le prochain article sera donné lundi 1er juillet !

Écrits, poésie, chanson…

L’été vous donnera peut-être plus de temps pour lire les différents écrits de fiction présents sur le site…

Certains aimeront les « nouvelles crues » publiées l’été dernier. Des écrits brefs, crus dans tous les sens du terme.

D’autres aimeront découvrir la poésie avec des textes très variés dans leur forme comme dans leur style, extraits parfois de recueils, improvisés ou imaginés à l’occasion de jeux poétiques qui peut-être vous inspireront…

Près de trente chansons sont également partagées…

Vivre en poésie pour changer de vie…

Noyer du jardin

Plus il y a d’incertitudes, de tensions, d’inquiétudes, de violences, plus nous avons besoin de nous connecter au réel, de l’investir pleinement. Les coachs ou autres influenceurs qui envahissent les réseaux sociaux sont prompts à diffuser une doxa souvent conformiste et culpabilisante. Il ne s’agit pas de se changer mais de pouvoir être soi. Il ne s’agit pas de se couper des autres, mais de privilégier des relations choisies et enrichissantes…

Ainsi depuis quelques mois, je découvre, j’explore un nouvel univers (Le Rouergue) que ce soit dans sa géographie, la nature, les traces de son histoire et peu à peu celles et ceux qui vivent là. Il faut prendre sa place dans le paysage, non en colonisateur mais pour tenter de comprendre avec patience. Le livre est immense. Il est très intéressant de se dépayser pour… mieux se retrouver. Car c’est soi même que l’on va chercher dans cet ailleurs.

Chaque jour est une surprise et j’y trouve de quoi m’émerveiller ou m’amuser… Chaque jour, je m’emploie à tenter d’apprendre, créer, partager sans oublier le « prendre soin » de soi ou d’autrui. Ce prendre soin n’occulte pas la douleur mais ne cultive pas la souffrance. Il s’agit de s’accompagner, d’accompagner en évitant le piège du conseil comme celui de la culpabilisation ce qui n’est pas toujours aisé.

C’est en cheminant que l’on mesure comment on parvient à se placer en cohérence avec soi, à faire converger dans un flux de cohérence, ses valeurs, son énergie, son projet. C’est en cheminant que l’on découvre combien on progresse dans cette adéquation entre soi, ce que l’on est et ce que l’on fait… C’est en cheminant que l’on s’éprouve au cadre éthique qui permet d’agir sans sombrer dans la moraline et en travaillant chaque jour à l’éradication du ressentiment qui est le poison le plus toxique.

Bonne fin de semaine !

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *