Préambule

Ce n’est pas affaire de nostalgie.

Pendant presque six décennies je me suis levé dès potron-minet pour aller à l’école.

Ça n’est pas rien !

Et puis un matin, j’ai eu le droit de me réveiller à l’heure que je voulais. On se retrouve presque hébété, surpris. Déjà ? 

Je me suis retrouvé alors tel un voyageur étonné qu’un train a laissé en rase campagne. « Tu vas où maintenant, sans école ? Tu vas être perdu. Tu y consacrais tant de temps. » 

J’ai ma petite valise de souvenirs. Des souvenirs d’enfant, d’adolescent, de jeune instituteur… d’autres plus frais.

On peut garder l’album pour soi ou décider de tout oublier.

D’ailleurs, ceux que vous avez laissé ne se sont pas arrêté pour si peu. Personne n’est irremplaçable et vous voici très vite au rayon des « has-been ». Enfin, c’est ce que vous pourriez penser. Mais il est des choses, à l’instar du vélo, qui ne s’oublient pas.

Raconter ses mémoires comme un ancien combattant raconte sa guerre pour occuper le temps ? Non.

Avec mon cartable, j’ai traversé des décennies marquées par tant de changements.

Le chemin fut long. Le tempo fut soutenu.

Aventure individuelle, histoire collective, j’ai bien envie de vous raconter ce parcours qui fut mine de rien singulier.

Je fus un élève qui excella dans certains domaines. Mais je fus aussi un cancre dans d’autres. J’ai aimé plus que tout mon métier d’enseignant… mais je ne partis pas sans quelque amertume.

Je lis beaucoup de choses sur l’école… mais souvent ce ne sont que billevesées de gens qui finalement ne la connaissent pas tant…

Alors, je vais remonter le fil du temps : pour moi-même, pour cet enfant ou ce jeune qui voudrait savoir « comment c’était l’école de ton temps ? »… Peut-être aussi pour ce jeune enseignant ou qui va le devenir à la fois pour regarder en quoi le vécu de l’écolier influence la pratique du maître et peut-être glisser à son oreille, non pas des conseils ou des prescriptions mais des questions ou des idées, une philosophie, une approche…

Chaque épisode vous sera proposé au fil de l’eau. La chronologie sera mon guide mais je ferai parfois des incises, des incartades, des allusions à l’actualité… L’idée étant d’abord que la lectrice ou le lecteur, jeune ou moins, puisse prendre un peu de plaisir à ce récit !

Publié le
Catégorisé comme en classe

Par Vincent Breton

Après avoir travaillé longtemps dans l'Éducation nationale, Vincent Breton anime le site "L'écriveur" https://vincentbreton.fr et le site Numérilibre https://numérilibre.fr (site de celles et ceux qui s'intéressent au logiciel libre)