Auray, - Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

Confiné

l'écriveur

Confiné

Forcément influencé …

paroles et musique – Vincent Breton

 
En cette époque nous étions confinés dans notre maison
Je confesse que mon confort de bonne configuration
Me préservait des compagnons et de toute congestion
Je composais avec mon sort emprunt de douce componction



Par un concours de circonstances mon concubinage en errance
J’avais pour compagnie confiante, gente animale, avec constance
Tirant tout son contentement des confiseries dispensées
Confitures de contrebande qu’un copain m’avait convoyées


Contabescent depuis des lustres craignant la contamination
Aussi scrupuleux limitais-je contacts et risques de contagion
En ne croisant mes congénères que par la visioconférence
Portant mon masque constricteur me donnant belle contenance


Mais partout la consternation quand la triste constatation
Que tous les continents touchés voyaient par grandes constellations
Nos contemporains se coucher et de grands feux se consumer
Conséquemment bien des désastres venaient alors se conjuguer


Le contrat social ébréché, des ministres condescendants
Nous conjuraient congrûment en raison de la conjoncture
A consentir des sacrifices considérables concomitamment

Le consommateur contrarié entassait stocks de nourriture


Infracteurs et contempteurs ourdissaient quelque complot
Considérant la situation, les lois et la Constitution
Les grands ministres supprimèrent toute consultation
Les contingences resserrées plus personne ne disait mot


On ne prévint jamais le peuple, qu’un jour la contagion cessa
De grandes combinaisons stériles furent offertes aux consuls du Roi
Les travailleurs contraints dans leurs usines stérilisées
Tout voyageur pouvait à tout moment être contrôlé


Considérant le risque toujours consistant
En ma résidence je reste consigné à présent
Je travaille à distance j’ai consommé mon chat
Je confesse que je ne sais plus depuis combien de temps
Je vis ainsi tout seul dans mon confinement
Et en tirer un peu moins de contentement…

- Vincent Breton droits réservés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :