Auray, - Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

Claquemuré

l'écriveur

Claquemuré

A chacun son premier avril… ou son clin d’œil

Vincent Breton – paroles et musique
Claquemuré dans ma cambuse
Le soleil lèche la façade
Je rêve à ta suave cambrure
J’extrapole une algarade
Pour t’extraire d’une rixe en ruse
Et se séduire de ma bravade


O comme nous sommes bien nés les hommes confinés !
Affalés dans nos canapés pour échapper à ces microbes
Nous nous refusons à l’effort et avançons le nez masqué
Embusqués finissons par emboucaner dans nos chambrées


On attend, on attend, on attend
La télécommande à la main
Qu’ils nous relâchent un beau matin
Et pour vaquer
A nos futilités
On se plaint, on se plaint, on se plaint


De tout de rien et du voisin
La peur fait son petit chemin


Ah ! Ah ! Qu’on est bien
Reclus et recuits
Qui l’eut cru qu’on était cuit ?


Dans la rue promenant mon chien
Très digne, alignés, bon maintien
Nous t’avons croisé
Et il y eut de loin
Ton sourire et puis
Un bonjour rond et doux comme un cadeau
Un fil au travers de la rue
J’étais tout nu


On est rentrés avec le chien
Un sourire au travers du cœur
Et ça sentait le chèvrefeuille !
Bien que cela ne soit pas encore la saison
Dans toute la maison !


Hop !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :