Galou

Chronique aigre et un rien méchante

Mardi 6 avril du confinement 3

Le supermarché était plein d’enfants ce matin.

Hier,

j’allais masqué sur mon chemin avec le chien.
Mais il n’y avait personne sur le chemin.

je respectais la Loi, et je me trouvais presque idiot à le faire…

Au retour, je suis tombé sur une image du premier ministre, à côté d'un maire ne sachant pas mettre son masque, comme d'hab, devant un collaborateur portant un masque non conforme et tous à touche-touche le geste barrière en goguette. 

Ce monsieur suranné prompt à faire la morale à la France entière qui pense que s'énerver à la tribune de l'Assemblée c'est faire preuve d'autorité, c'est ce genre de débonnaire avec ses filles qui pourrait un jour faire tirer sur une foule... Un des grands mystères du quinquennat : pourquoi le président l'a-t-il choisi , lui oui lui et aucun autre ? 

Des enseignants ou des directeurs racontaient ce matin le bug des plateformes numériques du Ministère mettant à mal la possibilité de faire cours et d’échanger avec leurs élèves confinés qui étaient de toute façon au supermarché. Le ministre qui n’a rien fait depuis l’an dernier a parlé de vilains pirates. Mais c’est à chaque fois pareil. Les plateformes sont trop fragiles et je doute que depuis un an, alors qu’il aurait eu le temps d’agir ,le ministre beau parleur ait fait quoi que ce soit… J’imagine le stress retombant sur les services. Pensées pour eux, condoléances même… Je lisais le tweet affligé d’une principale de collège qui ayant travaillé tout le week-end se sentait honteuse de cet échec dont elle n’est pas la cause, loin s’en faut.

Je suis inscrit sur des plateformes pour me faire vacciner mais pour une fois je suis trop jeune. Attendre donc avant d’aller se faire contaminer dans un centre de vaccination. J’aurais préféré mon vétérinaire, il est sympa et il donne toujours une friandise goût bœuf ou poulet après la vaccination, en même temps je me demande s’il me ferait monter sur la même table électrique que Galou ce qui pourrait être un peu gênant surtout au moment de la palpation.

Galou

Galou est philosophe

Je vois bien qu’il sait prendre de la distance plus que moi avec l’actualité. Il s’énerve rarement sauf s’il entend un chien aboyer lors d’ un reportage télévisé . Encore en général, se contente-t-il de pencher la tête interrogatif. Hier, un grand môme de 12 ans s’est jeté sur lui dans notre chemin, il a eu peur, son pincement a été poli. J’aurais mordu. Les mômes devraient être tenus en laisse jusqu’à l’âge de 15 ans, je vais écrire en ce sens à Mme Schiappa. Je ne peux plus lui twitter des compliments, elle m’a bloqué. J’ai lui ai trouvé un imitateur formidable.

Galou est toujours d’accord avec moi que ce soit pour une balade ou pour se blottir au chaud sur le canapé. Parfois je vois bien que certaines interactions peuvent lui manquer aussi. Il a ses têtes. Il y a des gens sympas et communicants qu’il est toujours heureux de voir et puis c’est frappant, je suis assez d’accord avec lui même si cela pourrait sembler du préjugé quand il juge négativement certaines personnes.

Il y a ces mémères guindées à petit chien, c’est clair, il les perçoit dans leur ressentiment, ces mamies aigries, rances et atrabilaires à l’haleine de bénitier et à la permanente bleutée comme déjà au temps de ma grand-mère.

Vous avez déjà humé un bénitier dans une église ? Souvent, il y a une petite odeur d’eau croupie.

Ces dames sèches, qui ne répondent jamais à mes bonjours – j’imagine avec délice si l’une d’elle tombait sur cette chronique aigre – mais lorgnent ce qu’elles peuvent au travers de entrebâillement des rideaux, je pense d’ailleurs qu’elles ont toujours été grands-mères. Déjà vieilles dans les années soixante, elles constituent une espèce à part parmi nous. On n’en parle pas mais je pense en réalité qu’elles viennent d’une autre planète et nous ont colonisé depuis longtemps. Heureusement Galou les repère.

Il me semble que Jean Castex, qui a ce look suranné des années soixante malgré un âge qu’il prétend inférieur au mien est aussi un extra-terrestre. Cela expliquerait bien des choses. Et je ne suis pas complotiste bien entendu. Mais je pourrais le devenir si on me force un peu.

En tout cas, ne leur répétez pas, mon chien, il n’aime pas les cons.

2 réflexions sur “Chronique aigre et un rien méchante”

Laisser un commentaire

Retour haut de page
%d blogueurs aiment cette page :