Florilège

Oser reprendre de si grandes chansons et en proposer une présentation revisitée, c’est ce que j’oserai faire ici !

J’ai choisi d’abord « A l’ombre du cœur de ma mie » de Brassens. C’est la chanson étrange de l’Amour déçu qui peut s’interpréter de plusieurs façons… incompréhension, pression sociale… Vous verrez la rupture que j’ai pu oser…

Puis le « Pont Mirabeau » d’Apollinaire. Sans le faire exprès, c’est aussi un poème sur la rupture amoureuse même si la permanence du temps, le souvenir introduit une forme d’espérance dans sa nostalgie… « la joie venait toujours après la peine… « Texte de solitude aussi. J’ai joué un peu plus du balancement…

Vous trouverez ensuite la célèbre « Pêche à la baleine » de Jacques Prévert.

Publié le
Catégorisé comme chansons

Par Vincent Breton

auteur de textes, poésies et chansons, anime le site https://vincentbreton.fr et le site https://numerilibre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :