Florilège

Oser reprendre de si grandes chansons et en proposer une présentation revisitée, c’est ce que j’oserai faire ici !

J’ai choisi d’abord « A l’ombre du cœur de ma mie » de Brassens. C’est la chanson étrange de l’Amour déçu qui peut s’interpréter de plusieurs façons… incompréhension, pression sociale… Vous verrez la rupture que j’ai pu oser…

Puis le « Pont Mirabeau » d’Apollinaire. Sans le faire exprès, c’est aussi un poème sur la rupture amoureuse même si la permanence du temps, le souvenir introduit une forme d’espérance dans sa nostalgie… « la joie venait toujours après la peine… « Texte de solitude aussi. J’ai joué un peu plus du balancement…

Publié le
Catégorisé comme chansons

Par Vincent Breton

Après avoir travaillé longtemps dans l'Éducation nationale, Vincent Breton anime le site "L'écriveur" https://vincentbreton.fr et le site Numérilibre https://numérilibre.fr (site de celles et ceux qui s'intéressent au logiciel libre)

Laisser un commentaire