Auray, - Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

Catégorie : journal

sans honte ni orgueil

La fête des mères

L’enfant n’avait pas huit ans. Dans le banal exercice de la lettre pour la fête des mères, sous la forme policée et convenue, un peu scolaire, de l’expression de l’amour filial, il pressentait déjà les milles contraintes faites aux mères…

Dans le journal du jour

Il a fait si beau aujourd’hui. Il paraît que quelque part un bateau de soixante migrants a chaviré. Est-ce que l’on peut encore écrire après ça ? Je vois leurs visages d’hommes, de femmes, d’enfants peut-être, leurs visages sous la mer.

Fourmis

Je les aime bien ces fourmis, ce petit peuple tranquille et résolu qui file droit son chemin, va du même pas, précis et régulier, sans jamais se laisser distraire ou presque… Petit peuple silencieux, toujours solidaire, peuple d’ouvrières égalitaires… Mais est-ce qu’elles se reconnaissent les unes des autres ? Leurs amitiés semblent indifférentes à ce…
Lire la suite

L’informatique c’est formidable !

Il suffit parfois d’une ligne de code de trop, d’une extension, d’un petite truc de travers, juste une variable parmi des dizaines d’autres pour que soudain ça coince, bugue et te mette dans le mur. Ce qui est curieux, c’est que ce détail dans lequel le diable s’est logé, c’est précisément le petit défaut de…
Lire la suite