Auray, - Morbihan, France (Union Européenne)
site@vincentbreton.fr

Catégorie : chansons

l'écriveur

Lionel Rocheman

Lionel Rocheman

C’est par les réseaux sociaux que je viens d’apprendre la disparition de Lionel Rocheman. Je ne l’ai jamais vu en concert, entraperçu très rarement à la télévision, mais pourtant, petit et jeune adolescent j’ai beaucoup écouté les chansons du patrimoine qu’il avait su retrouver et remettre au goût du jour. Les deux disques sont presque…
Lire la suite

Mère

Chanson où le fils rend compte à sa mère… Je ne pouvais pas mettre une photo d’elle, cela reste trop personnel et j’en ai si peu.

Poulet

A l’école numéro 1, en classe de cours élémentaire première année, le maître n’était pas quelqu’un de bien , il s’en prenait souvent à notre copain, au fond de la classe… petit blues pour se souvenir

Les acouphènes

Cette chanson date d’il y a au moins dix ans mais les acouphènes sont toujours présents… la voici donc reprise au petit déjeuner. Bonne écoute !

Les chansons

D’aussi loin qu’il me souvienne, il y a toujours eu des chansons pour rythmer ma vie. Au moment où celle-ci va singulièrement changer, petit salut aux chansons qui m’accompagnèrent comme à celles et ceux que j’entendis chanter à la maison…

Qui mangea son p’tit frère ?

Ceux qui suivent nos aventures se souviennent de Philippe, le poisson de la maison qui fut un jour sauvé in extremis… et le miracle fut salué. Sauf que les belles histoires ont parfois une suite moins heureuse, en tout cas, pleine de questions… Voici l’histoire contée (répétition)

La vie de Vincent Breton

La vie

C’est un roman, que l’on termine, livre fermé…

Pauvre Rutebeuf !

On ne touche pas aux classiques ! Que Léo Ferré me pardonne, j’avais envie de la chanter, sans faire pareil, sans faire moderne, avec le cœur et le chœur… chanson si forte qui nous ramène à l’auteur de ces vers qui restent si puissants, qui nous relient si fort à ces autres temps…

Faim

la joie

La tristesse et la joie

La joie n’est jamais très loin de la tristesse, la tristesse n’est jamais très loin de la joie…