Au bord du Lot

Publié le Catégorisé comme explorations
Puits

Peut-être bien que la petite promenade au bord du Lot entrera dans les rituels. On voit que les pluies l’ont gonflé quelque peu. Rien à voir avec la terrible inondation de 2003. Mais l’eau roule plus vivement, plus largement que cet été. La rivière c’est tout un univers qu’il faudra apprendre à décrypter. La paix est partout ici.

au bord du Lot

La rivière, un chemin

Il n’y avait pas de bateau aujourd’hui et peu de monde. L’air était pourtant doux. Chaud comme au printemps. Le clapotis de l’eau contre la rive se faisait entendre. Ici aussi, des arbres fragilisés tiennent comme par miracle. Certains sont déjà marqués, promis certainement à l’abattage… Odeur de l’eau et d’humus. Le courant est vif. La rivière appelle au voyage…

les bambous

Jardins et bambous

J’ai déjà parlé des jardins dont un certain nombre semble à l’abandon. Et puis il y a les bambouseraies. Ils sont magnifiques et impressionnants ces bambous, larges et hauts. Une pancarte invite à ne pas les couper.

La porte

Je suis resté un moment à contempler cette porte comme mangée par le haut. Ici, de grands jardins tentent de se protéger mais la protection reste symbolique. Souvent des ficelles font office de cadenas. Les rares affichages restent débonnaires… Il est vrai qu’à la belle saison nombreux sont à traverser les lieux… peut-être certains vont ils voler les choux gigantesques ou les potirons…

Des fontaines et des puits

Un peu partout dans les jardins, la ville, nombreux sont les puits, les pompes et les fontaines avec ce système reconnaissable.

Il y a dans ces simples objets une grâce, un dessin qui s’insère dans la douceur des lieux.

Le chien partout a fureté comme jamais flairant certainement mille senteurs, passages d’animaux… Il décode à sa façon des secrets qui me resteront étrangers.

Ici, je réapprends une certaines lenteur.

En rentrant, je me suis fait la réflexion que j’avais pu être pleinement à l’observation et à la découverte des lieux, sans penser à ce que j’avais à faire, à des souvenirs ou des questions pénibles. Douce récréation où nous étions seulement bien, dans le présent, avec le chien lui, tout content de s’approprier les lieux …

Vincent Breton

Par Vincent Breton

Vincent Breton auteur ou écriveur de ce blogue, a exercé différentes fonctions au sein de l'école publique française. Il publie également de la fiction, de la poésie ou partage même des chansons !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *